Le greenwashing : qu’est-ce que c’est ? Comment l’éviter ?

« Le green washing, ou en français l’éco blanchiment, consiste pour une entreprise à orienter ses actions marketing et sa communication vers un positionnement écologique. C’est le fait souvent, de grandes multinationales qui de par leurs activités polluent excessivement la nature et l’environnement. Alors pour redorer leur image de marque, ces entreprises dépensent dans la communication pour « blanchir » leur image, c’est pourquoi on parle de green washing. »

Définition du Greenwashing de l’ADEME (source : http://www.institutdesondage.com)

Donc le greenwashing, c’est ce qu’utilisent les (grandes) marques pour nous faire croire que leurs produits sont naturels, respectueux de notre santé et notre environnement alors que ce n’est pas leur cas.

Comment l’éviter ?

Il faut se méfier des emballages « nature » avec du vert, des mentions « naturel » ou « à base de *plante* » car souvent la plante en question n’est présente qu’à 2% ! Il faut aussi se méfier des « sans alcool », « sans parabènes », « 0% » etc… Les discours zéro déchet et naturels sont souvent une façade, une façon de vendre ses produits à un plus large publique avec de beaux mensonges.

Je pense notamment aux marques telles que Lush, Yves Rocher, The body Shop. Même les produits proposés en pharmacie utilisent ces méthodes et ne sont pourtant pas si bons qu’ils le promettent (par exemple Bioderma) ! Et je ne parle même pas des produits de grandes marques comme L’Oréal, Timotei, Garnier (etc.) qui se sont contentés de changer leurs packagings tout en gardant quasiment la même formule dans leurs shampoings.

Maintenant que vous êtes au courant, vous ne vous ferez plus avoir n’est-ce pas ?! Et cela est valable pour tout ce que l’on achète notamment la nourriture ! (on voit souvent les mentions bio, 0% sucres et j’en passe mais la réalité est bien plus complexe qu’un mot écrit sur l’emballage…)

Solutions

Les meilleures solutions pour éviter le greenwashing sont de regarder la liste d’ingrédient (les 3 premiers étants les principaux) et les labels (la mention à privilégiée étant « slow cosmétique »), d’acheter dans des petites boutiques bio (mais vérifier quand même), sur des petites boutiques en ligne ou même de faire ses propres cosmétiques.

Il existe des sites internet pour nous aider à nous y retrouver tels que Slow Cosmétiques par exemple !

L’application INCI Beauty nous aide à en savoir plus sur la composition d’un produit cosmétique !

J’espère t’avoir aidé avec cet article ! N’hésite pas à me donner ton avis en commentaire ou en message privé sur Insta

Nadia

Publicités