Changer ses habitudes : étape par étape.

On a tou.te.s des habitudes qu’on aimerait changer ou intégrer à notre quotidien, on ne va pas se le cacher ! Et les habitudes, une fois qu’elles sont encrées sont difficiles à supprimer puisqu’elles font partie de notre quotidien.

Dans cet article je vous explique comment je procède lorsque je veux améliorer mon quotidien avec une action en plus ou en moins. Parfois ce processus demande un peu plus d’effort qu’à d’autres moments, mais comme je l’ai dit : c’est pour améliorer mon quotidien donc aucun effort est de trop. Et de toute façon cela devient une habitude par la suite donc un automatisme : nous n’avons plus besoin d’y penser.  

En général, nous savons faire la différence entre une habitude néfaste (comme manger trop de sucre, passer trop de temps devant les écrans, etc.) pour nous ou avantageuse (lire tous les jours, faire du sport, marcher,…).

Pour faire un point sur nos habitudes, puis les changer par la suite, il y a plusieurs étapes à suivre. D’ailleurs, Olivier Roland détaille bien ces étapes dans son livre Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études.

Identifier ses habitudes.

Il faut tout d’abord être capable d’identifier ses habitudes et les noter si nécessaire, pour cela je me repasse une journée type dans ma tête et je note ce qui revient fréquemment : mes habitudes.

Positives ou destructrices ?

Ensuite, je vois quels sont les avantages et/ou inconvénients de mes habitudes et les sépare en deux catégories : positives ou destructrices. Logiquement, celles qui sont néfastes pour ma santé, mon bien-être ou celui de la planète et ma productivité je les place dans la catégorie « destructrices ». Pour la catégorie « positives » je garde les habitudes bonnes pour moi et mon environnement.

Certaines de mes habitudes ne sont pas forcément positives (comme passer un peu de temps sur mon téléphone par exemple) et pourtant je continue (non je n’en suis pas fière haha). Il n’est pas question de supprimer TOUTES les mauvaises habitudes mais de s’améliorer par exemple en diminuant le temps qu’elles nous prennent, il faut savoir trouver un équilibre et ne pas se frustrer.

Quelles sont les conséquences ?

Tu peux déterminer plus précisément les conséquences que ces habitudes ont sur ton quotidien. Cela permet de prendre conscience de leur impact et de leur importance. Et souvent, cette étape donne encore plus envie de modifier ses habitudes !

Par quoi remplacer ses habitudes ?

Maintenant, on peut déterminer quelle nouvelle habitude positive va remplacer notre ancienne habitude néfaste. Cela peut être par exemple : « J’utilise mon téléphone 1 heure maximum par jour » ou « J’éteins ma TV et je lis 15 minutes avant de dormir (puis j’augmente de 15 minutes tous les mois) », « Je dors 30 minutes plus tôt que d’habitude », « Je prends une douche de 5 minutes plutôt que 10 minutes », etc. Tout dépend de tes propres objectifs et de tes besoins.

Mettre en action.

Comme je l’ai dit juste au-dessus, il faut commencer petit et augmenter petit à petit la durée ou la difficulté de la nouvelle habitude. Rien ne sert de se précipiter car, de toute façon, même si tu n’obtiens pas un changement radical, ta vie sera améliorée grâce à cette nouvelle habitude et il sera plus facile de tenir sur le long terme.

Contrôler.

Pour être sûr.e que cette habitude soit faite pour toi, il faut pouvoir contrôler les bienfaits et la fréquence à la quelle tu mets en pratique cette habitude et pour ça : rien de mieux qu’un tracker + prendre des notes. Que ce soit dans un carnet, sur une feuille ou dans ton téléphone, tu peux noter tes ressentis, l’utilité de telle ou telle action, ta motivation et j’en passe !

Quelles sont les habitudes que tu aimerais changer ? Tu utilises une méthode particulière ? N’hésite pas à me le dire si tu testes celle-ci !

Ahimsa,

Nadia

Publicités