Différencier le temps horloge et le temps psychologique pour vivre plus sereinement.

Les temps horloge et psychologique ne sont pas les mêmes et nous ne devons pas utiliser les deux afin de vivre plus en paix avec soi-même ! C’est pourquoi il faut les différencier.

Ce qu’on appelle temps horloge est le temps « réel », celui qui nous permet de savoir quand est-ce qu’on a un rendez-vous ou de savoir quand la date d’échéance de telle ou telle chose approche. Grâce à cela, nous pouvons mettre en place des actions concrètes afin d’avancer, de nous améliorer et de ne pas tout laisser à plus tard (à jamais). Ce temps horloge nous permet de nous fixer des objectifs avec une date limite, à anticiper certaines choses mais aussi à tirer des leçons du passé. Certaines choses du passé sont bonnes à garder en tête afin de ne pas commettre les mêmes erreurs par exemple. Mais cela peut-être un piège.

tobias-tullius-1238840-unsplash.jpg

Et souvent, c’est un piège pour nous : on a des regrets, on ressasse une mauvaise expérience, une mauvaise rencontre, on culpabilise ou alors dans l’autre sens : on stress, on s’inquiète de ce qui va bien pouvoir se passer et parfois même on repousse un évènement à cause de cette anxiété que cela peut créer. Tout ça, ce sont des conséquences du temps psychologique : lorsque l’on s’identifie au passé ou qu’on se projette (sans arrêt) dans l’avenir.

Mais notre ne serait-elle pas plus douce sans ce stress que l’on s’inflige en pensant à ce qui pourra bien se passer à ce rendez-vous qui approche à grands pas ou à s’énerver sur une situation passée et terminée ? Si, bien évidemment. Nous sommes d’accord. 😊

Cela peut être compliqué de mettre ce « temps psychologique » de côté, c’est une question d’exercice puis d’habitude ! En fait, nous devons être capable de revenir à la raison quand ces moments d’identification au passé et de projection se présentent. On doit pouvoir se dire que tout cela est passé ou que ce n’est pas la réalité, mais uniquement notre imagination qui renvoie nos inquiétudes sur un évènement futur. La clé c’est le moment présent. La seule chose qui soit actuellement bien réelle dans nos vies, et qui le sera toujours : c’est le moment présent, l’endroit dans lequel on se trouve, les personnes avec qui on échange à ce même moment. Et si nous parvenons à penser à une situation autre c’est que notre moment présent n’est pas si désagréable que ça et, la meilleure chose à faire est de revenir à cet instant et de le vivre pleinement.

Fixez votre attention sur quelque chose que vous pouvez faire ici et maintenant (et non dans le futur), ressentez les choses que vous touchez, la température, l’odeur, écoutez chaque son (ou le silence), mais ne vous laissez pas manger par un moment qui n’est pas celui que vous vivez.

« N’ayez aucune pensée pour le lendemain, il prendra soin de lui-même » – Evangile.

Ahimsa,

Nadia