Ce qu’Amma dit au monde.

Mata Amritanandamayi est l’une des figures spirituelles de l’Inde. On l’appelle Amma (ce qui signifie Mère). Elle partage un message de paix et d’Amour à travers ses enseignements spirituels. Dès son plus jeune âge, elle fait preuve d’une grande humanité et vole du beurre et du lait chez elle pour le distribuer aux plus démunis et connaît rapidement des expériences spirituelles très fortes. Elle a créé une association humanitaire et écologique. Lors de ses voyages à travers le monde, elle a pris plus de 37 millions de personnes dans ses bras.

Amma n’est qu’amour.

Des livres ont vu le jour et sont remplis de ses enseignements. Dont le livre « Ce qu’Amma dit au Monde » et je vais partager avec toi ce que je retiens de ce bel ouvrage.

Tout d’abord, on ressent réellement l’amour à travers les paroles d’Amma. Je me sens remplie de joie lorsque je lis ses mots. Le livre se présente sous forme de questions qui lui sont posées lors de ses rencontres. Elle y parle de plusieurs sujets, toujours en évoquant la spiritualité. Elle ne parle d’aucune religion en particulier, Amma dit d’ailleurs que sa seule religion est l’Amour. Je ne reprendrais pas tous les sujets, je laisse les sujets tels que la mort ou les pratiques spirituelles aux personnes étant capable d’en parler plus profondément, ce n’est pas mon cas pour le moment. En revanche, je m’attarderai sur les sujets qui nous touchent au quotidien comme l’Amour, la nature, le détachement, etc…

 

La partie visible de Dieu.

La nature est quelque chose de sacré, elle est la « partie visible de Dieu » (pour les croyants) et nous devons la respecter, la protéger. La vie est partout : dans une fleur, un arbre, un insecte et dans un animal. On doit être capable de voir la vie partout et de l’honorer. Faire l’inverse et vivre dans l’indifférence par rapport à son état revient à porter atteinte à Dieu, à la vie. Nous devrions vivre en harmonie avec elle, nous faisons partie d’elle.

Je le conçois, il est plus difficile de nos jours de ne faire qu’un avec cette nature. Nous vivons dans des villes bitumées et avons des vies au rythmes totalement défaits de nos horloges biologiques, il est compliqué de prendre du temps pour elle et pour s’y reconnecter. En revanche, on peut largement réduire notre impact sur elle et parfois, faire un break pour la ressentir, que ça soit en montagne, à la mer, ou même dans un parc plein de verdure. Nous pouvons la protéger, ramasser les déchets que les personnes non éclairées pourraient jeter à tout va. C’est notre rôle de protéger la nature et les être qui en font partie.

 

Le détachement.

Avec le détachement, il est question de renoncer à ce qui n’est pas nôtre et « il n’y a rien que nous puissions considérer comme nôtre ». Rien ne nous appartient, les objets et les personnes ne nous appartiennent pas. Nous ne les emportons pas avec nous lorsque nous mourrons et ce n’est sûrement pas en y restant attachés que nous mènerons une meilleure vie. En fait, l’attachement n’est que souffrance : souffrance car nous sommes dans la non acceptation et dès que l’on vient à perdre un objet, une situation ou une personne, nous souffrons plus que ce que l’on devrait. Et, parce que l’attachement vient de la peur, nous souffrons souvent en avance d’une situation que nous ne voulons pas vivre.  Il n’est pas possible de ne pas souffrir dans certaines situations, mais l’acceptations pourrait alléger nos peines. La plupart des choses sont éphémères dans ce monde, nous devons l’accepter afin de ne pas mener une existence pleine de frustrations.

« Ce ne sont pas les objets extérieurs qui nous donnent du bonheur. »

Ce qu’il faut abandonner, ce ne sont pas les objets eux même, mais bien l’attachement à ses objets. Cela ne sert à rien de se défaire d’objets si nous le regrettons par la suite.

L’attachement nous rend esclave. Nous ne sommes pas attachés uniquement aux objets mais aussi aux apparences, à notre travail et à notre mode de consommation. On se demande constamment ce que les autres vont penser de nous si on agit de telle ou telle façon. Tout cela crée des chaînes, nous ne sommes plus libres de faire ce que nous voulons et d’être les personnes que nous voulons vraiment être.

Mata_Amritanandamayi.jpg

 

L’Amour.

De nos jours, nous avons une vision biaisée de ce qu’est l’amour. Nous pensons directement à l’amour entre deux personnes ou dans une famille. Dans un couple, on parle d’amour alors qu’il est souvent question d’attachement encore une fois : on a peur que la personne s’en aille, qu’elle fasse des choses qui ne nous plaise pas. On a peur avant même de commencer une relation ; ce n’est pas ça l’amour.

Amma parle d’Amour : l’Amour universel, l’Amour de la vie et de tous les êtres sur cette planète, l’Amour qui nous met en joie pas ce faux amour qui fait souffrir. L’Amour doit nous permettre d’aimer tous les êtres de la même façon en oubliant les classes sociales, les apparences etc. Il est question d’aimer simplement les êtres qui se trouvent en face de nous : pas les hommes ou les femmes, les pauvres ou les riches, les noirs, les asiat ou les blancs mais juste l’être !  L’Amour est illimité.

Je vous partage aussi les derniers mots du livre qui m’ont marqué :

Un amant vint frapper à la porte de sa bien-aimée. « Qui est là ? » demanda-t-elle de l’intérieur. « C’est moi », dit l’amant. « Va-t’en. Cette demeure est trop petite pour deux. » Terriblement abattu, l’amant rejeté s’en alla. Il passa des mois dans la solitude à méditer les paroles de sa bien-aimée. Il finit par revenir et frappa de nouveau à sa porte. « Qui frappe ? » dit la voix venant de l’intérieur. « C’est toi », vient la réponse. Et la porte s’ouvrit aussitôt. L’amour n’est pas duel. Il ne peut contenir qu’Un. L’amour est plénitude. Dans le souvenir constant et plein de dévotion de l’amour, le « toi » et le « moi » se dissolvent et disparaissent. L’amour seul demeure. L’univers entier est contenu dans cet amour pur et total. L’amour est infini ; rien ne peut en être exclu. L’amour imprègne tout.

Amma en dit bien plus dans son livre que dans cet article, j’avais simplement envie d’évoquer ces points plus que d’autres. Dis moi si ce genre d’articles te plaît et n’hésites pas à t’abonner à ma newsletter pour être tenu.e au courant des prochains articles par mail !

28500733_994080407410130_452996613_o

Publicités