Organiser son temps.

Aujourd’hui j’ai envie de te partager un exercice que je faisais il y a quelque temps et qui m’avait pas mal aidé à me rendre compte du temps que j’utilisais mal. Je perdais (et encore aujourd’hui parfois) pas mal de temps en faisant des choses inutiles (comme passer 5 heures sur mon téléphone par exemple…). Cette méthode consiste à déterminer tout ce que l’on fait dans la journée, à voir si on perd du temps et si on agit bien en fonction de nos priorités ou pas et surtout de connaître ses priorités justement ! (Il est tiré du livre L’art zen du temps d’Erick Pigani.) Je t’explique tout ci-dessous !

Evaluer ton temps

Pour commencer, il s’agit de faire un tableau de trois colonnes et d’y reporter tout ce qu’on fait dans la journée en détail en temps objectif et en temps subjectif. Il faut faire 3 colonnes. Dans la colonne temps objectif, tu pourras y écrire tes activités en temps réel et dans celle du temps subjectif les émotions que tu ressens en faisant cette activité donnée et donc si elle te paraît longue ou pas.

(Le temps objectif est le temps réel, le temps horloge mais le temps subjectif et la façon dont tu ressens le temps en faisant une tâche ou activité, si elle est ennuyeuse pour toi elle va te paraître longue et si cela t’amuse et sera courte).

1. Cerner le temps.

A la suite de cette étape, tu peux séparer ton temps en plusieurs catégories afin d’identifier ce qu’on fait. Les catégories sont les suivantes :

–        Le temps quotidien (trajets, cuisiner, vaisselle, douche, etc…)

–        Le temps familial (temps partagé avec sa famille)

–        Le temps professionnel (job, cours, réunions, révisions, etc… déplacement compris)

–        Le temps avec les autres (sorties entre ami.e.s)

–        Le temps de l’équilibre personnel (méditation, sport, détente, loisirs… (pas la TV))

–        Le temps des projets (travail sur soi-même ou pour soi-même)

Cette étape t’aide à prendre conscience de tes activités, savoir combien de temps on y passe et si elles nous sont bénéfiques ou non. Il est possible de supprimer certaines rubriques si tu ne les utilises pas ou même d’en créer d’autres.

2. Diagnostiquer le temps.

Afin de savoir quel temps il te faut pour réaliser une tâche et de l’optimiser, tu peux choisir une rubrique (celle qui revient le plus régulièrement de préférence) et la détailler. Le fait de détailler ce temps permet de savoir si on passe trop de temps à chanter sous la douche ou à jouer à des jeux sur les toilettes par exemple !

Tu peux donc évaluer le temps de cette façon :

–        Temps requis : Combien de temps j’ai mis pour accomplir cette tâche ? Connaître la durée d’une tâche permet de déterminer si elle risque d’être trop pesante.

–        Quel est le de cette action ?

–        Qu’ai-je obtenu de ce que j’ai fait ?

–        Comment est-ce que je me sens en faisant cette activité (l’une des choses les plus importantes selon moi).

Et tu peux ajouter des évaluations complémentaires pour le temps professionnel et le temps des projets :

–        Le résultat est positif ou négatif ?

–        Le résultat est certain ou incertain ?

–        L’importance du résultat à nos yeux.

3. Ordre de priorité.

Les activités peuvent être listées dans un ordre en fonction de leur importance selon plusieurs critères :

–        Cette activité est-elle vitale/essentielle ?

–        Est-elle importance mais pas essentielle ?

–        Est-elle importante ?

–        Est-ce une perte de temps délibérée ?

Après cela, tu décideras peut-être de supprimer certains rituels qui te font perdre du temps et de l’énergie ou de diminuer leur durée.

4. L’objectif d’être.

Pour cet exercice, il faut que tu détermine ce qui compte le plus pour toi dans la vie. C’est-à-dire ce que tu veux vraiment, ce que tu es prêt.e à abandonner, clarifier tes objectifs en établissant une liste. Les objectifs doivent être réalistes et/ou découpés en plusieurs petites étapes. Ils doivent être mesurables et datés, précis et concrets afin de pouvoir en évaluer les résultats.

Par exemple, si ton objectif est de ne plus arriver en retard, écrire « ne plus arriver en retard » est inutile. Il est préférable de noter « je dois arriver 15 minutes en avance ». Et tu peux te fixer un objectif par semaine ou plusieurs par mois, par ans, etc.

Les objectifs que tu te fixe doivent également concourir à ton plaisir, sans quoi la tâche deviendra trop lourde. Tu dois être capable de réviser tes objectifs et accepter qu’ils ne soient pas figés une fois pour toute et savoir t’adapter aux imprévus et au changement.

Cet exercice sert à économiser et canaliser ton énergie.

markus-spiske-303121-unsplash.jpg

Maîtriser et jouer avec le temps.

1. Clarifier tes objectifs.

Il est question ici de lister tes objectifs (choses qui, normalement, est déjà faite) puis de les ranger par ordre de priorité, les reformuler et les transformer en mode d’action.

Une fois les objectifs atteints, tu peux réévaluer le résultat en répondant à quelques questions :

–        Quelles ont été les réalisations les plus importantes ?

–        Quelles sont les activités qui m’ont été agréables ?

–        Quelles sont les activités qui m’ont été désagréables ?

Puis tu peux, en fonction de tes réponses, réajuster tes actions. De cette façon tu parviendras à cerner les pertes de temps et à trouver des solutions pour y remédier.

2. Cesser de te sentir coupable

Savoir lâcher prise est important pour ne pas culpabiliser face au temps. Il est important de te sentir responsable de ton propre temps (et pas de celui qu’on nous impose) et accepter tes propres limites.

Voici quelques raisons de ne pas culpabiliser par rapport au temps :

–        Face au temps, il n’y a pas d’attitude idéale.

–        Notre rythme de vie artificiel m’empêche de vivre en harmonie avec les cycles naturels.

–        Minuter sa vie, c’est l’étiqueter.

–        La culpabilité ne fait pas évoluer, elle fait prendre du retard.

3. Prendre du temps pour toi.

Ce temps doit être l’une de tes priorités, il faudrait t’en accorder les bénéfices une fois par semaine minimum. Pour savoir comment prendre soin de toi avec des activités qui te correspondent, tu peux dresser deux listes : l’une avec 6 activités que tu aimes faire seul.e (et pas dans le domaine pro) et l’autre avec 6 activités pour ton corps et ta santé et qui te ferait du bien. Puis dans chacune des listes, tu peux faire un classement de 1 à 5 en fonction de tes préférences et des critères suivants :

–        En faisant cette activité tu te sens toi-même

–        Tu te sens mieux moralement et physiquement

–        Tu parviens à retrouver tes esprits et une certaine sérénité.

Les voleurs de temps.

–        L’inaptitude à dire non.

–        La résistance au changement.

–        Le ménage et les courses.

–        La tendance à être trop perfectionniste.

–        Les appels téléphoniques trop longs.

–        L’indécision.

–        La fatigue et la mauvaise forme (d’où l’importance de prendre du temps pour soi).

–        Le manque d’ordre.

–        Les priorités et objectifs confus.

–        L’attention excessive aux détails.

Cet exercice veut que tu sois plus organisé.e afin de réaliser tes objectifs sans perdre de temps et sans que le temps soit une source de stress. Ce n’est pas parce que tu apprends à aménager ton temps que tu dois avoir les yeux constamment fixés sur une montre. Là est le piège, mais ne te laisses pas avoir. 😛

Et surtout, reste dans le moment présent ! C’est la seule chose que tu as vraiment à disposition, ce que tu peux vraiment ressentir. Ne passe pas à côté de cela !

En espérant que cet article t’aura apporté quelques idées, je te souhaite de réaliser tous tes projets.

28500733_994080407410130_452996613_o