Moins c’est plus – minimalisme.

« Moins c’est plus. » – Robert Browning

Je n’ai jamais vraiment été une « accro du shopping ». Faire les boutiques et m’acheter 40 000 fringues, ce n’était pas trop mon délire (même si j’aime bien les jolies choses). Mon problème à moi, c’était plutôt la déco, les gadgets un peu inutiles mais trop cools, tu vois le genre ?

Quand j’ai commencé à m’intéresser au développement perso et au yoga/méditation, une chose m’est apparue très clairement : le minimalisme.

Et là tu te dis « mais c’est quoi le rapport ? ». En fait, le yoga n’est pas simplement une activité physique, c’est tellement plus et il y a une grande dimension spirituelle. En réalité, c’est tout un mode de vie. Avec cet éveil qu’apporte le yoga, tu apprends à voir plus clair, tu vois les choses autrement parce que tu évolues : tu es attiré(e) vers une vie plus simple, tu reviens aux bases, aux vraies choses de la vie (en tout cas c’est ce qu’il se passe pour moi). Et comment avoir un esprit clair avec une maison encombrée ou avec des addictions ? Comment évoluer avec des objets qui s’entassent sans raison ? Et comment être libre si on s’attache à des choses ?

Clairement, le minimalisme c’est une évidence pour avoir un esprit clair et pour rester focaliser sur les choses importantes. Cela est nécessaire pour ne pas perdre son temps avec des plaisirs éphémères et futiles. Car il n’est pas question d’argent uniquement, mais aussi du temps de ta vie que tu donnes pour gagner l’argent que tu as. Pourquoi le dépenser dans des choses futiles ? 

 john-jason-397100-unsplash

Si tu veux essayer : 

En réalité, ce n’est pas vraiment compliqué. Il faut en prendre l’habitude et faire une petite désintox (haha). Pour commencer, j’évite d’aller me promener dans les boutiques quand je sors. Je préfère aller dans des parcs ou manger un bout, visiter un endroit, etc. Quand tu dois aller en ville ou dans un centre commercial, tu peux laisser ton argent ou ta carte de crédit chez toi si tu ne penses pas pouvoir résister à la tentation :-P. Si tu veux te laisser tenter par quelque chose, pose toi les bonnes questions : « est-ce que j’en ai vraiment besoin ? », « combien de fois vais-je m’en servir », « combien de temps cela va me rendre heureux.se », « je veux vraiment mettre mon argent là-dedans ? », etc. 

 

Se défaire de ses addictions ne concerne pas uniquement les objets mais aussi les réseaux sociaux, la télévision, Netflix, etc. Si nous enlevions rien que tout ça, nous gagnerions un temps fou. J’ai donc décidé de diminuer le temps que je passe sur les réseaux sociaux ou simplement sur mon téléphone (parce que ça aussi c’est un gros problème pour moi). 

Mon amie Débora (tu peux voir sa chaîne YouTube en cliquant ici) m’avait parlé de comment elle procédait pour se défaire de son téléphone. On peut mettre notre écran en monochrome pour ne pas être agressé par les couleurs des notifications attirantes. « Ranger » les applications dans des dossiers permet de les utiliser moins souvent car elles sont un peu moins facile d’accès. Enfin, tu peux désactiver les notifications. J’ai appliqué ces astuces et ça marche vraiment bien ! (Juste pas l’écran en noir et blanc, ça ne marche pas avec mon téléphone :-/)

Si tu veux voir combien de temps tu passes sur ton téléphone dans la journée et même recevoir des petits messages pour te rappeler que tu as une vie réelle, l’application « space » n’est pas mal du tout. Perso, j’ai un peu pris peur quand j’ai vu que je pouvais y passer des heures et des heures. 

Pour ce qui est de Netflix, des séries ou de la TV. Est-ce que tu te demandes si ce que tu regardes te sert à quelque chose ? Est-ce que tu apprends de nouvelles chose ? Est-ce que tu passes plus de temps à regarder les acteurs vivre leurs rêves ou tu fais en sorte de travailler sur les tiens ?

 

Bien sûr, si tu as une passion et tout le matériel associé, qui t’est utile et qui te procure du bien être ou développe ta créativité, il n’est pas question que tu t’en débarrasse ! C’est par exemple mon cas pour les livres que je continue d’acheter (d’occasion de préférence haha) et que je garde.

tessa-rampersad-335923-unsplash

Perso ? Je me sens mieux, mais toujours trop encombrée pour le moment. J’y travaille encore (surtout pour ce qui est du téléphone et des réseaux sociaux). Je n’ai plus rien acheté depuis le début de l’année (à part des livres récemment) et j’avais beaucoup diminué ma consommation avant ça (même si je n’achetais pas beaucoup de base). J’ai aussi décidé de me débarrasser de ma TV qui ne me servait pas beaucoup et encombrait l’espace plus qu’autre chose.

Je ne stoppe pas totalement toute ma conso, j’achète quand j’estime que j’en ai vraiment besoin (et si c’est éthique bien sûr) : par exemple, prochainement je sais que j’aurai besoin d’une paire de chaussure ou de pantalons que j’achèterai en essayant d’avoir le moins d’impact possible (friperie, vide-dressing en ligne, marque éthique, etc.).

Et toi ? Qu’elle est ta relation avec les objets ? Tu as des addictions qui te font perdre ton temps ? Tu peux en parler en commentaire, je suis curieuse de savoir 🙂

 

« Les plus belles choses dans la vie ne sont pas des choses. » – John Ruskin

 28500733_994080407410130_452996613_o