Ce que l’industrie du textile ne nous dit pas.

Nos réseaux sociaux et pages internet sont remplis de pubs, de « haul », codes promos et j’en passe pour nous inciter à acheter. Souvent c’est tentant je dois avouer.

Tu te demandes des fois ce qui se cache derrière l’industrie du textile ? Pourquoi il y a quelques années il y avait 2-3 collections par année en fonction des saisons et maintenant il y en a une nouvelle toutes les semaines ? Et pourquoi c’est si peu cher ?

Pour ma part, mon choix est fait. Je ne souhaite plus participer à l’exploitation d’enfants, d’hommes et femmes n’ayant pas d’autre choix que de travailler dans ces usines et champs. On aurait tendance à dire que ça les arrange bien, au moins grâce à nous ils ont une source de revenu. Hmm.. Un revenu de 2 dollars par jours ? Travailler dans des conditions pas possibles ? (Nos usines en comparaison aux leurs sont des parcs pour enfant). Je ne crois pas que ça les arrange tant que ça. Ces dernières années, en Inde, environ 250 000 suicides d’agriculteurs ont été enregistrés soit environ un agriculteur toutes les 30 minutes (la plus grande vague de suicide enregistrée dans l’histoire). Alors, tu penses toujours que ça les arrange ce job ?

leather

Tous responsable

Tu ne peux rien faire à ton échelle ? Si. Encore une fois, il est question de prendre conscience de l’impact de nos choix de consommation, de l’utilité qu’ils ont ou non puis de réfléchir. Est-ce vraiment utile ? Est- ce que ce pull va me rendre heureux(se) ? Est-ce qu’il vaut la peine que des personnes soient exploitées ?

Tu peux agir, et arrêter de surconsommer pour commencer. Tu peux boycotter les marques ou limiter les achats chez ces marques non-éthiques (Nike, Zara, H&M, etc…) qui utilisent une main d’œuvre à moindre coût, et ne se préoccupent aucunement du bien-être de leurs employés afin de faire le max de profit.

L’offre suit la demande. Tu es la demande. Si plus personne n’achète tel ou tel produit, la production de celui-ci cessera. Forcément, c’est un processus qui met du temps mais si chacun fait sa part, on y arrivera. De plus, tu es vraiment libre de tes choix (en tant que consommateur) quand tu sais ce qu’il se cache derrière un produit, ce qu’il y a dans ce produit (informe toi !) et que de ce fait, tu décides d’acheter ou non tout en sachant ce que ça entraîne.

TrueCost_FilmStill_01

Compassion

Peut-être que tu t’es déjà dit « mais je ne vais pas m’arrêter de vivre pour des personnes que je ne connais pas ». Il est nécessaire de s’imaginer à la place de ces personnes. Quelque soit la situation, pouvoir ressentir la souffrance d’autrui est une grande vertu. Les conditions de vie des ouvriers de l’industrie textile (dans les pays en développement) sont souvent catastrophiques. Ils vivent dans quelques mètres carrés (à plusieurs), sont malnutris, survivent avec quelques centimes par jour, ont des maladies dues à leurs activités et à la pollution.

Par exemple, dans la région du Pendjab en Inde il y a une forte utilisation de pesticides due à la production intensive de coton. De ce fait, il y a une véritable hausse des maladies mentales et des cancers. Dans chaque village, environ 70 enfants font face à des handicaps physiques et mentaux. Ce sont les effets secondaires des pesticides et les familles, n’ayant pas les moyens de payer un traitement, se voient obliger d’accepter la mort de leurs enfants.

Aussi, les normes de sécurités sont ignorées ce qui a mené à l’effondrement d’un bâtiment de 8 étages provoquant la mort de près de 1000 personnes. Des fissures étaient clairement visibles mais rien n’a bougé, les supérieurs obligeaient les ouvriers à retourner travailler. Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

« La compassion est la loi suprême de l’existence humaine. » – Fedor Dostoïevsky

L’écologie

La production de vêtements a un impact considérable sur notre planète. Entre la culture intensive du coton (donc déforestation), les pesticides, les autres matériaux utilisés, les produits chimiques et teintures,… Puis après avoir été utilisés quelques temps, ces vêtements passent à la poubelle, font l’objet de dons mais souvent terminent en tant que déchets.

Alternatives

Il existe des marques éthiques, parfois plus chères mais aussi de meilleure qualité, ce qui permet de ne pas acheter un pantalon tous les 2-3 mois parce qu’il se relâche (par exemple). Tu peux aussi acheter des vêtements d’occasion (en ligne ou dans des friperies), c’est une façon de faire de bonnes affaires et non c’est pas sale ! Il suffit de laver les habits avant de les porter voire de les désinfecter (laver les vêtements en machine à 60 degrés si possible (ou 40), lessive antibactérienne, huile essentielle d’arbre à thé, vinaigre…). Souvent, quand on a une soirée ou un événement, on cherche un nouveau haut ou une nouvelle robe, est-il vraiment nécessaire de payer un vêtement tout neuf pour le porter une voire deux fois puis le délaisser ?

Sites de vides dressings en ligne : Vinted, Videdressing, Vestiaire collctive, etc…

Mode éthique : Wess, Jane’n June, Amaz, Veja, Les Sublimes, etc..

Un « trop » inutile

Il faut garder en tête que les « besoins » créés par les sociétés autour d’un objet ne sont pas réels. Ils existent seulement pour que ces industries fassent un max de profit sur notre dos. On n’emportera pas nos objets après la mort, durant notre vie ils ne procurent aucun bien-être durable. Sans mentir, le fait de limiter sa consommation pour des raisons éthiques rend beaucoup plus heureux(se) que de s’acheter un tas de vêtements. De plus, c’est tellement dommage de dépenser ton argent (gagné avec ton temps donné dans un travail) pour des plaisirs éphémères et égoïstes (car quand c’est égoïste, ce n’est pas durable). Garder son argent et le dépenser lors d’un repas (végé de préférence hahaha) que l’on partage entre amis, en famille ou faire des sorties/week-ends, se créer des souvenirs est tellement plus intéressant.

shima

Je ne suis pas parfaite, il m’arrive d’acheter des objets parfois. Le but est de limiter l’impact qu’on peut avoir, d’en être conscient et de nuire le moins possible à autrui. L’idée est aussi de pouvoir se défaire de la dépendance matérielle, de l’envie de juste plaire aux autres et d’être comme les autres.

28500733_994080407410130_452996613_o

Source : The True Cost (Netflix)