Vivre mieux avec les 4 Accords Toltèques.

Il arrive parfois que l’on blesse, sans le vouloir, nos proches ou que nous soyons nous-même atteints par des paroles destructrices. Nous sommes, des fois, déçu(e)s par certaines personnes car elle ne correspondait pas à nos attentes.

« Les 4 Accords Toltèques » de Don Miguel Ruiz est l’un des premiers livres de développement personnel que j’ai pu lire. Ce sont des règles de vie qui peuvent aider à mener une vie plus positive et à être plus heureux !

1. Que ta parole soit impeccable

La parole est d’une extrême puissance. Elle a un pouvoir créateur comme elle a un pouvoir destructeur. Il faut en avoir conscience. Tout ce que tu dis peut avoir une incidence sur les autres, ou même sur toi.

Une parole, quelle soit bonne ou mauvaise, te reviendra toujours. L’intention qui se cache derrière chaque parole est importante. En réalité, si tu as une parole destructrice, c’est contre toi-même que tu agis. En ayant une parole impeccable, tu habitues ton esprit à émettre que du positif et donc tu es « immunisé(e) » contre la parole destructrice d’autrui.

Le jugement, les commérages, l’intolérance, l’insulte, les critiques, le mensonge et j’en passe sont donc à éviter.

Capture

2. Quoi qu’il arrive, n’en fais pas une affaire personnelle.

Nous avons chacun notre propre perception du monde. Si telle ou telle personne te fait une réflexion ou émet un jugement sur ta personne ça reflète sa propre réalité, pas la tienne. Quoi que cette personne puisse te dire ou te faire, ne le prends pas personnellement. C’est son problème, cela ne doit pas affecter ta propre vérité et ta perception du monde.

nicole-harrington-516250-unsplash.jpg

3. Ne fais pas de suppositions

La communication est très importante dans nos relations. Quand tu as une question, pose là. Demande à la personne ce qu’elle pense et ressent, ce dont elle a envie etc… Le fait de ne pas poser ta question à la personne concernée va te conduire à produire toi même des réponses à la place de cette personne. Notre imagination peut parfois aller loin.

Soit, nous créons des problèmes (tout seul, ouais on est autonome quand il s’agit de faire des problèmes hahaha). Ou alors, nous nous rassurons en trouvant les réponses qui nous arrangent (encore une fois dans notre imagination). C’est LA qu’est tout le problème ! En imaginant les réponses de la personne concernée, on crée des attentes MAIS quand la réalité surgit et qu’on se rend compte que « finalement, elle n’est pas comme je pensais » on est pas mal déçu(e) (alors même que la personne n’a rien fait).

On décide donc de ne pas garder contact avec cette personne, de « passer à autre chose » sans savoir que le vrai problème est en nous et que ça se reproduira tant qu’on ne sera pas capable de construire des relations saines.

4. Fais toujours de ton mieux

En faisant de ton mieux, tu es conscient(e) de tes capacités et de tes limites. Cela veut dire que tu fais de ton mieux, ni plus ni moins ! Cela évite la frustration, le fameux « j’aurai pu faire mieux » et la perte d’énergie en voulant faire « trop ». Faire de son mieux mène à une certaine satisfaction face à ce qui a été accompli ! Bien-sûr nos capacités ne sont pas toujours les mêmes, elles varient en fonction du contexte ou de notre humeur et c’est à ce moment que c’est intéressant, tu fais de ton mieux maintenant, dans le moment présent, dans cette situation, c’est modulable. 🙂

john-canelis-121972-unsplash.jpg

Appliquer ces 4 Accords Toltèques peut mener à une belle transformation. Grâce à eux, il est plus facile de gérer ses relations et sa vie en générale, les émotions que nos interactions avec autrui peuvent générer. Une fois qu’on a conscience que nos perceptions et celles d’autrui sont totalement différentes, on peut établir une communication plus claire puis construire des relations plus saines et constructives.

Et toi, tu appliques les Accords Toltèques ? Tu appliques d’autres règles pour vivre mieux ?

28500733_994080407410130_452996613_o